11 . Smartphone et vélo ?

Pourquoi parler du smartphone sur un site traitant du cyclotourisme censé nous rapprocher des vraies valeurs et de la nature ?

Aussi polyvalent qu’un smartphone, le SAGEM me servait aussi à planter des clous !

Cet objet dont la vocation première était de nous rapprocher des autres est devenu insensiblement un doudou envahissant et sa fonction initiale de communication a été presque reléguée à l’accessoire. Ce faisant, le portable s’est immiscé dans tous les gestes de notre vie, même lorsque nous voyageons loin.

Au début de mes pérégrinations j’étais allergique à cet outil au point que j’empruntais le vieux SAGEM de mon épouse pour lui donner quelques nouvelles de ma progression et me réveiller avant l’aurore. Accessoirement, cet appareil, utilisable en tant que marteau,  pouvait m’être utile pour redresser le cadre du vélo en cas de chute.

Puis, cédant à l’air du temps, j’ai fini par acheter un de ces bidules tactiles et peu à peu en diagonale  « Bidule » est devenu mon couteau suisse.

Jugez plutôt :

Fichiers de Brest/Inverness/Brest disponibles sur smartphone
  • Bidule me réveille (mais heureusement pas en me lardant les côtes à coup de lame) ;
  • Bidule emmagasine toutes mes données de parcours (feuille de route, cartes du parcours) et me les restitue dès que je chatouille un peu ;
  • Bidule me donne le détail de l’organisation de mon périple en mémorisant les dates des étapes ou les coordonnées de mes hôtes d’un soir ;
  • Bidule, me permet de les joindre pour les informer d’un retard ;
  • Bidule stocke mes billets de train, de bateau ou d’avion car pour cheminer à vélo sur les routes de France ou d’Europe, il faut aussi souvent rouler, naviguer ou voler, avant ou après ;
  • Bidule me guide lorsque Bidule GPS  est en grève ou défaillant ;
  • Bidule pointe en photographiant le panneau et le vélo lorsque l’heure ne me permet pas de trouver le commerçant tamponeur
  • Bidule enregistre à la seconde près dans un fichier l’heure de mon passage au point de contrôle ;
  • Bidule m’aide à trouver un hébergement de substitution et me renseigne sur les horaires de train lorsque une défaillance de l’homme pédalant ou de sa machine le contraint à changer de programme ;
  • Bidule me renseigne sur l’état du stock d’un vélociste et sur ses horaires d’ouverture lorsque j’ai le malheur de casser une roue ;
  • Bidule me permet d’exprimer clairement une demande et de la traduire à mon interlocuteur lorsque je ne maitrise pas la langue ;
  • Bidule m’assiste pour rédiger et envoyer mes affectueuses pensées à mon épouse, avec une belle photo de l’endroit où nous reviendrons peut être un jour ;
  • Bidule me raconte des histoires la nuit lorsque j’écoute des livres audio (N’en parlez pas à la maréchaussée, c’est interdit… mais promis, je ne ferai plus) ;
  • Bidule, sur une route bucolique du sud de l’Angleterre, vient casser le rythme de pédalage et interrompre ma rêverie lorsque mon banquier démarche pour me proposer une carte de crédit Gold.

Alors là, je suis obligé de lui rabattre son clapet !

P S : Bidule redoute la pluie. Alors, à la moindre goute je l’emmaillote dans un sac étanche.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *