Gégé Diagonaliste – Le vélo en long, en large et en diagonale ! 🚴🏽

Bienvenue à toi cher visiteur, que tu sois mordu de vélo ou simple curieux !

Ce site a pour vocation de partager ma passion pour le cyclotourisme, et plus particulièrement pour la longue distance, à travers mes récits de diagonales et eurodiagonales.

Il décrit également dans des rubriques thématiques la préparation et l’organisation de ces randonnées et indique les options techniques et matérielles retenues au fil des kilomètres et des ans pour concrétiser ces projets de voyages.

Je souhaite que tu y trouves un peu la part de rêve qui nourrit tous les projets d’escapades lointaines et quelques pistes pour t’aider à vivre cette belle aventure du cyclotourisme des longues distances.

Une diagonale… quésaco ?

Mes proches savent que je pourrais t’en parler durant des heures… mais je vais te faire la version courte !

Il s’agit d’une sorte de défi consistant à rallier en vélo deux villes françaises géographiquement opposées sur l’hexagone, sans assistance et en un temps limité. Les diagonales officielles partent ou arrivent de 6 villes : Dunkerque, Strasbourg, Menton, Perpignan, Hendaye et Brest. En excluant les trajets qui ne font pas traverser la France dans ses plus grandes longueurs, cela offre 9 possibilités de diagonales différentes (18 si on compte les deux sens).

Pour te donner une idée, la plus longue (Brest-Menton), avec une distance de 1400 km environ doit être réalisée dans un délai de 116 heures (soit un peu moins de 5 jours)… temps de repos compris ! Pour la plus courte (Strasbourg-Perpignan) 940 km minimum doivent être parcourus dans un délai de 78 heures. Pour toutes, entre les deux villes extrêmes, le parcours est libre.

 

Un diagonaliste est quelqu’un qui relève avec succès ce défi, en homologuant l’un de ces parcours au moins. Les plus mordus réalisent toutes ces diagonales… dans les deux sens ! Je compte parmi ces fadas, et ce site me permet de partager avec toi le récit de ces belles aventures ! Car au delà du défi sportif, il s’agit avant tout d’une expérience à part, sur le plan humain.

Les Eurodiagonales, calquées sur leurs grandes sœurs les diagonales, partent aussi des 6 villes des confins de l’hexagone, chacune vers un pays d’Europe différent. Elles permettent d’avoir un aperçu de la diversité européenne en voyageant vers (ou depuis) le Danemark, la Hongrie, l’Italie, l’Espagne, le Portugal ou la Grande Bretagne.

À distance égale, le délai imposé est toutefois plus large que pour les diagonales.

Depuis quelques années, je me suis lancé sur ces randonnées pour pouvoir découvrir un peu mieux l’Europe à la force du jarret en espérant que ma condition physique me permette de devenir un jour un heureux diagonaliste eurodiagonaliste complet.

Pour en savoir plus à ce sujet (et en attendant que je crée ma propre page d’explications) tu peux jeter un œil sur l’article Wikipédia consacré aux diagonales et aux eurodiagonales. Il résume l’essentiel.

Bonne lecture et bonne route !