Gérer sa randonnée

GÉRER SA RANDONNÉE

 

Randonner sur des longues distances est un exercice particulier. L’organisme très sollicité est soumis à de nombreuses contraintes : le froid, la chaleur, les intempéries, l’amplitude thermique, la déshydratation, la faim ou au contraire l’inappétence sans oublier la fatigue extrême ou l’inconfort.
Ces épreuves pour l’organisme peuvent se combiner et se compliquer avec les variations d’humeur : il n’est pas rare au cours d’une même journée d’alterner des phases d’euphorie et des moments d’abattement puis de connaitre des moments de stress suivis ou précédés d’instants de plénitude. Ainsi présenté à un néophyte, la randonnée au long cours s’apparente à une galère que rien ne peut justifier. Pourtant, malgré ces vicissitudes, nous réussissons presque toujours à y trouver notre plaisir. Preuve en est qu’à peine le voyage terminé nous envisageons déjà le suivant !
Pour cette rubrique, je ne peux que témoigner de mésaventures subies en raison d’une mauvaise gestion de ces problèmes physiologiques auxquels tous les randonneurs, mêmes les plus chevronnés, sont confrontés à un jour ou l’autre.
Alors, comment faire face et surmonter ces difficultés passagères ?
Pour vous indiquer la manière de gérer ces moments durant lesquels votre corps et votre mental sont mis à l’épreuve, je préfère laisser parler d’éminents randonneurs que leur grande expérience et leur compétence professionnelle (pour certains d’entre eux) autorisent à donner des conseils éclairés.




1 – Les sept commandements Vélocio
« Paul DE VIVIE (1853 -1930), alias Vélocio, maître incontesté pour les cyclotouristes a posé déjà depuis plus d’un siècle les bases d’une bonne gestion de la randonnée cycliste au long cours. Il a rédigé les 7 "commandements" qui permettent de durer. Je vous propose de les découvrir...
Lire la suite...
2 – Le sommeil
« Se lancer sur une diagonale ou sur des épreuves d’endurance suppose d’être apte à rester très longtemps en selle et à dormir un minimum de temps pour tenir les délais. Sachant que chacun réagit différemment à la fatigue accumulée et que la limite de l’endormissement n’est jamais programmable, l’extrême fatigue est particulièrement délicate à gérer surtout lorsqu’on randonne en groupe. Pour vous conseiller, Jean-Pierre Mary alias « le randonneur...
Lire la suite...
3 – La nutrition
« Un médecin du sport vous indique comment vous nourrir efficacement en randonnée
Lire la suite...
4 – Préserver le mental
« Si l’on exclut la part de chance ou de malchance qui pèse dans la réussite ou l’échec de toute entreprise humaine, réussir sur les longues distances tient essentiellement à trois facteurs : la condition physique, la fiabilité du matériel et la force mentale. Au fil des randonnées, j’ai fini par me convaincre que parmi ces trois points déterminants, le mental est prépondérant sur les deux autres.
Lire la suite...
5 – Rouler de nuit
« Être adepte de la longue distance conduit souvent à rouler de nuit. Pour beaucoup, même parmi les cyclistes les plus aventureux, cette pratique revient à s’exposer inutilement au danger. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, en étant correctement équipé, j’ai toujours eu l’impression d’être plus en sécurité la nuit qu’entre chien et loup, aux heures critiques coïncidant souvent avec les retours d’apéro et les sorties de boite.
Lire la suite...
6 – Longues distances : Initiation & Pratique
« Longue distance et performance Vous qui rêvez de pédaler loin et longtemps, sachez que le cyclo américain Kurt Searvogel assoiffé de performance a parcouru 122 561 km à vélo en un an soit une moyenne journalière de 320 km ! Quant au français Patrick Plaine alias « Roule toujours », lauréat notamment de 71 diagonales, de 20 tours […]
Lire la suite...