1 – Les sept commandements Vélocio

Paul DE VIVIE (1853 -1930), alias Vélocio, maître incontesté pour les cyclotouristes a posé déjà depuis plus d’un siècle les bases d’une bonne gestion de la randonnée cycliste au long cours.
Nul ne saurait ajouter aux tables de la loi car tous ces sages préceptes résument l’essentiel.
Aussi il me semble indispensable de les rappeler et en les appliquant à la lettre, le randonneur évitera bien des déconvenues :

1.  Haltes rares et courtes, afin de ne pas laisser tomber la pression.
2.  Repas légers et fréquents : manger avant d’avoir faim, boire avant d’avoir soif.
3.  Ne jamais aller jusqu’à la fatigue anormale qui se traduit par le manque d’appétit et de sommeil.
4.  Se couvrir avant d’avoir froid, se découvrir avant d’avoir chaud et ne pas craindre d’exposer l’épiderme au soleil, à l’air, à l’eau.
5.  Rayer de l’alimentation, au moins en cours de route, le vin, la viande et le tabac.
6.  Ne jamais forcer, rester en dedans de ses moyens, surtout pendant les premières heures où l’on est tenté de se dépenser trop parce qu’on se sent plein de forces.
7.  Ne jamais pédaler par amour-propre.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *