Récits de centrionales

Moins exigeantes au plan physique que les Diagonales, moins compliquées à organiser d’un point de vue logistique que les Eurodiagonales, les Centrionales permettront à beaucoup d’aborder ou de continuer à pratiquer le cyclotourisme en longue distance d’une manière rassurante. Chaque cyclotouriste, du sportif au contemplatif, peut choisir la formule qui lui convient, avec l’assurance pour tous de découvrir la France en randonnant en dehors des chemins battus

Les 20 randonnées constituant les « Centrionales Cyclistes du Centre de la France », ont été initiées par Patrick Plaine, alias « Roule Toujours ». Elles sont désormais des randonnées permanentes de la Confrérie des Brevets de France, labellisées FFCT.

Le principe des Centrionales est simple : il consiste à relier dans un sens ou dans l’autre, le centre géographique de la France, situé à Bruère-Allichamps dans le Cher, à 20 localités ou villes en périphérie du territoire métropolitain.

Carte Centrionales

Qu’elles arrivent ou partent du littoral Atlantique, de Bretagne, des côtes de la Manche ou de la frontière belge, qu’elles atteignent les Alpes, les rivages de la Méditerranée ou les Pyrénées, qu’elles passent par l’Alsace, le Jura, la Touraine, le Morvan ou le midi toulousain, les Centrionales vous permettront de découvrir une grande partie du patrimoine de la France, de traverser de nombreux parcs naturels et de saisir la diversité et les particularités régionales de notre pays.

La liberté est au menu de ces Centrionales : le randonneur peut choisir un rythme approprié en fonction de sa pratique et de sa condition physique, il peut opter pour un sens de parcours, depuis ou vers Bruère-Allichamps. Il peut suivre le parcours proposé ou musarder en composant ou en adaptant son itinéraire, à condition toutefois de passer par quelques lieux incontournables fixés pour chaque Centrionale.

Voici la liste de ces 20 Centrionales avec les distances et dénivelées théoriques.

 

Parcours Distance Dénivelée Niveau
de difficulté
01 BRAY LES DUNES (Nord) 561 km 2 252 m 4 m/km
02 GIVET (Ardennes) 492 km 3 486 m 7 m/km
03 SIERK LES BAINS (Meurthe & Moselle) 493 km 3 842 m 8 m/km
04 LAUTERBOURG (Bas-Rhin) 615 km 5 608 m 9 m/km
05 SAINT-LOUIS (Haut-Rhin) 495 km 4 388 m 9 m/km
06 SIXT FER-À-CHEVAL (Haute-Savoie) 416 km 4 129 m 10 m/km
07 MONTGENEVRE (Hautes-Alpes) 499 km 6 504 m 13 m/km
08 MENTON (Alpes-Maritimes) 795 km 11 677 m 15 m/km
09 GIENS (Var) 667 km 8 741 m 13 m/km
10 STES MARIE DE LA MER (Bouches-du-Rhône) 548 km 6 446 m 12 m/km
11 CERBERE (Pyrénées-Orientales) 704 km 10 150 m 14 m/km
12 BOURG-MADAME (Pyrénées-Orientales) 638 km 8 220 m 13 m/km
13 GAVARNIE (Hautes-Pyrénées) 636 km 8 567 m 13 m/km
14 HENDAYE (Pyrénées-Atlantiques) 613 km 4 888 m 8 m/km
15 BISCAROSSE (Landes) 476 km 3 169 m 7 m/km
16 FOURAS (Charente-Maritime) 332 km 1 787 m 5 m/km
17 PIRIAC-SUR-MER (Loire-Atlantique) 439 km 2 754 m 6 m/km
18 PORTSALL (Finistère) 667 km 3 702 m 6 m/km
19 AUDERVILLE (Manche) 561 km 4 699 m 8 m/km
20 ST VALERY EN CAUX (Seine-Maritime) 423 km 1 879 m 4 m/km

 

Pour vous engager dans l’aventure, vous pourrez télécharger ici une plaquette plus détaillée précisant le règlement, les conditions d’inscription et contacter le correspondant qui sera votre interlocuteur pour l’organisation et la validation de vos randonnées.

Pour ma part, j’ai débuté ce cycle des 20 randonnées en 2020. Elles ont été des intermèdes heureux  de cette année détestable.  Je vous laisse découvrir les récits se rapportant à ces premières centrionales qui, je l’espère, devraient être suivies de beaucoup d’autres.

Centrionales : les belles balades Hexagonales !

59
 Bray les Dunes 
08
 Givet 
57
 Sierck-les-Bains 
67
 Lauterbourg 
68
 Saint-Louis 
74
 Sixt-fer-à-cheval 
05
 Montgenèvre 
06
 Menton 
83
 Giens 
13
 Stes-Maries-de-la-Mer 
66
 Cerbère 
66
 Bourg-Madame 
65
 Gavarnie 
64
 Hendaye 
40
 Biscarosse-Plage 
17
 Fouras 
44
 Piriac-sur-Mer 
29
 Portsall 
50
 Auderville 
76
 Saint-Valéry-en-Caux 
Sierck les Bains (57)
« En traversant ces villages oubliés et ces bourgades en sommeil, j’ai pu constater que la France photogénique mise en valeur par les drones, telle que la rêve Stéphane Bern, n’existe qu’en de rares endroits. Le plus souvent, celle que le randonneur découvre ressemble d’avantage aux images de Depardon.
Lire la suite...