9 . Randonner long, moins cher ?

Est-il vraiment possible de se lancer dans ces voyages au long cours pour un prix abordable ?

Là encore vous ne trouverez pas de conseil miracle, mais  pour la préparation de votre randonnée il faut garder présents à l’esprit ces quelques points :

1- Anticiper est la première recette évidente pour contenir le prix de son voyage dans un budget acceptable :

  • les billets de train, achetés 90 jours avant le départ peuvent coûter jusqu’à 3 fois moins cher qu’un billet pris la veille du départ.
  • Pour une même date de départ, le prix du billet peut varier significativement selon l’horaire du train. En toute logique, les heures creuses sont beaucoup moins chères que celles d’affluence.
  • la combinaison d’un achat anticipé du billet à celle d’un horaire de départ hors affluence représente le meilleur compromis tarifaire (effet cumulatif)
  • transporter le vélo sous housse vous permet de choisir l’horaire d’un train dont le tarif sera le plus avantageux possible. De surcroit vous n’irez pas à payer  le prix du transport d’un vélo nu (fixé à10 € à chaque correspondance sur les grandes lignes).
  • Anticiper  pour payer moins (On dirait du Sarkozy !) s’applique évidemment aux voyages par avion, même si la part fixe du transport du vélo pèse souvent significativement dans le prix final du billet. A titre d’exemple, elle compte environ pour 40% sur des vols comme Nantes/Malaga ou Amiens/Budapest.

2 – Choisir la période de moindre fréquentation touristique procède de la même logique de limitation de la dépense :

La période du voyage  peut influer fortement sur son coût : En juillet ou Août, l’offre d’hébergement est diminuée et le cycliste séjournant une seule nuit n’est pas toujours très intéressant pour l’hôtelier ou le loueur particulier. Le cyclo peut alors être contraint à  se rabattre sur un hébergement plus onéreux . En outre en haute saison touristique les prix sont souvent plus élevés. A contrario en Mai ou Juin et en Septembre, vous aurez toujours plus de facilité à vous loger. Vous serez aussi d’avantage perçu comme un  hôte qu’un client, avec tous les avantages liés à ce statut.

3 – Garder la possibilité d’annuler

L’annulation et le remboursement partiel ou total ne sont généralement des options valides que lorsqu’elles interviennent suffisamment tôt. Mais elles vous permettent d’éviter une dépense inutile si vous êtes contraint à renoncer.

 4 – Limiter le nombre de coéquipiers 

J’ai souvent constaté que les offres d’hébergement proposées en chambre double sont plus abondantes que celles en chambre triple. Si celles-ci existent parfois dans l’hôtellerie des chaînes low-cost, la faible probabilité de retrouver ce type de couchage lors des autres étapes suivantes peut vous conduire à un surcoût global. Pour voyager à deux, il faut parfois partager la couche, alors n’oubliez pas votre slip ou pensez à demander s’il existe une chambre avec lits jumeaux !




Une réflexion au sujet de « 9 . Randonner long, moins cher ? »

  1. Hello Gérard
    il parait que tu es adeptes ds hôtels en haut des stations plutôt qu’au village bas ? un petit rabe de D+1000 pour gratter 5€ sur la nuité…ça ne se refuse pas…je tairais mes sources UCTistes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *