5 . Planifier l’itinéraire – Outils

De nombreux outils de planification d’itinéraires sont disponibles sur internet. Pour ma part, j’utilise essentiellement Openrunner et Edp-Parcours

Un itinéraire établi avec Openrunner

Openrunner est une des outils de planification les plus connus des cyclistes.

Pour être utilisable efficacement, la version payante s’impose, d’autant qu’elle donne l’accès à la cartographie IGN pour tout le territoire français. Openrunner comprend également la cartographie Opencyclemap (itinéraires cyclables).

L’évaluation de la dénivelée avec cet outil est à peu près réaliste.

Openrunner permet de générer des parcours au format GPX directement transférables sur GPS. Son interface assez simple favorise une prise en main rapide de l’outil.

Voilà pour les avantages.

En revanche, la cartographie proposée par Openrunner pour la plupart des pays étrangers n’est pas adaptée. Certes, l’outil fonctionne et permet de créer un tracé, mais l’absence de hiérarchisation du réseau routier (Est-ce une route nationale  ou chemin de terre ?) peut aboutir à un parcours sur des routes ou des chemins ne convenant pas  à notre pratique cyclotouriste.

Dans la tête, ça roule déjà !

Aussi pour l’étranger, j’utilise systématiquement l’application Edp-parcours

Bien que son interface paraisse plus sommaire, cette application présente l’avantage d’offrir pour tous les pays d’Europe une cartographie Opentopomap de très bonne facture, équivalente à celle de la carte IGN au 1/25 000°, même si la toponymie, notamment pour les lieudits  est moins détaillée  ! De plus, le basculement d’Opentopomap vers Opencyclemap (indispensable pour connaître les itinéraires cyclables) se fait sans modification de la valeur de zoom.

Enfin la visualisation Street-view est nettement plus performante que sur Openrunner, puisqu’il suffit de ramener Pegman (le petit bonhomme orange) sur l’itinéraire pour que la vue apparaisse aussitôt en plein écran.

Pour estimer la dénivelée Edp-parcours semble plus approximatif que Openrunner, mais comme lui il permet de créer des fichiers GPX, (format de tracé compatible avec tous les logiciels de planification d’itinéraires).

Il est ainsi possible de réimporter dans Openrunner un fichier GPX généré par Edp-parcours et également de procéder à la  manipulation  inverse.




Une réflexion au sujet de « 5 . Planifier l’itinéraire – Outils »

  1. Bonjour, il y a aussi l’excellent Brouter utilisable avec des fond de carte OpenStreetMap et IGN Scan25 https://brouter.damsy.net/latest/ il y a plusieurs profils (cyclotourisme, vélo de route, etc.), les POI sont déplaçables instantanément contrairement à Openrunner et il y a aussi l’export de .gpx 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *