Le Blog de Gégé

16/03/2021
BlogRandonnée en live

Alençon-Tours : Aller-retour

Rien à priori d’exceptionnel pour cette randonnée dont la distance et la dénivelée sont modestes, du moins en ce qui me concerne. Pourtant au terme de cette première étape entre Tours et Alençon où j’ai rejoint Bernard Haie, nous éprouvons l’un comme l’autre, une très grande satisfaction.

Bernard est parti de Beny-Bocage dans le Calvados où il était aller faire la bise à belle-maman. Il a pu goûter en solitaire aux délices des petites routes de la Suisse normande, découvrant au passage le château de Pontecoulant, la vallée de l’Orne le haras du Pin, avant de s’attaquer aux raidards de la forêt d’Ecouves (13%).

Pour ma part un parcours plus facile et un peu moins relevé  dans la campagne sarthoise mais  avec un vent presque continuellement défavorable pour rejoindre Damigny ( Orne) dans les environs d’Alençon.

Pour moi, cette randonnée sarthoise n’est pas un voyage en terre inconnue : à Ballon (72) je profite de mon passage pour déposer un album-photo chez les parents de Jean-Luc Boulvert, un de mes compagnons de diagonale residant maintenant à Concarneau.

Pour les anciens, c’est l’heure de l’apéritif et bien que déjà repu, je dois trinquer avec eux, d’autant que sur une diagonale nous avions fait une pause repas ici avec le fils de la maison.

À Ballon (72) , à l’heure de l’apéritif

Quelques kilomètres après, je retrouve Dominique Bourgeteau, Serge Lotton, Françis Esnault, tous trois diagonalistes. Ils sont accompagnés de 2 amis cyclos.

4 diagonaliste et 2 amis cyclos
à Bourg le Roi (72)

La rencontre a été décidée quelques jours auparavant lorsque j’ai signalé à Dominique notre passage dans les environs de Mamers. Il faut croire que le fait d’avoir vécu les mêmes expériences de la longue distance contribue à créer des liens puisque aussitôt prévenu Dominique a rameuté la troupe et tous ont répondu presents

Chacun profite de cette rencontre pour échanger sur ses randonnées récentes et sur les projets futurs. L’incroyable odyssée cyclotoutiste de Dominique, (5700 km) entre Mamers, l’Europe orientale et centrale (Allemagne, Pologne, Slovaquie, Tchèquie, Autriche, Allemagne) me laisse rêveur. Que de souvenirs engrangés…

Enfin arrivés à destination, un échange sympathique s’instaure avec notre hôte et nous nous retrouvons finalement attablés avec lui et son épouse pour partager le repas du soir.

Cette journée est celle de toutes les rencontres. Elle illustre la recherche de sociabilité exacerbée par le confinement vécu difficilement par beaucoup d’entre nous.



Une réflexion au sujet de « Alençon-Tours : Aller-retour »

  1. Nous avons hébergé Gerard et son ami Bernard Nous avons passé une soirée exceptionnelle avec des histoires de vélo Merci Gerard et Bernard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *